fbpx

Blog

8 must have pour votre site e-commerce

site internet e-commerce letzshop agence freelance téméraire marketing luxembourg

 

 

Vous faites partie de ceux qui ne se laissent pas abattre par le confinement ? Et vous mettez les bouchées double sur votre e-shop ? Ce qui suit va fortement vous intéresser ! Quelque soit le CMS de votre site Internet (Drupal, WordPress, Prestashop, Shopify ou même Wix) il est important qu’il transforme vos internautes en clients. Tout le monde a un site. Mais tout le monde n’a pas un site qui rapporte du business. Voici 8 éléments à mettre en place sur votre site e-commerce.

 

La base pour tout site Internet

Oh mais j’y pense ! Avant de détailler ces 8 points… Rappelez-vous qu’un site Internet, c’est comme un magasin. Les gens doivent passer dans la rue pour voir votre magasin et y rentrer. Il vous faut donc attirer du monde sur votre site (sinon ces 8 points ne vous serviront pas à grand chose). Les pré-requis sont donc les suivants :

  • un bon SEO (un doute sur ce qu’est le référencement naturel ? Allez voir la définition ici) : une structure de site bien organisée et des contenus suffisants et réguliers ;
  • des emailings et newsletters : pour amener les utilisateurs à (re)venir régulièrement voir les nouveautés ;
  • de la publicité digitale : Google Adwords (la définition est aussi dans le glossaire) et/ou Facebook Ads (j’ai bien dit Facebook Ads, et non pas Booster la publication !) pour attirer de nouveaux clients potentiels.

Ce décor étant posé, passons à la suite.

 

8 bonnes pratiques pour convertir les internautes de votre site e-commerce en clients

Pour piloter votre business en ligne, vous devez raisonner en termes de taux de conversion : sur le total des visiteurs de votre site, combien achètent ? En France, le taux de conversion moyen d’un site e-commerce est de 3%. Au Luxembourg, pas d’études officielles pour en attester, mais d’après nos retours, nous sommes un peu en-deçà, autour des 2,4%. Pourquoi ? Parce que les commerçants négligent les aspects marketing qui déclenchent les ventes (si mettre un site en ligne suffisait à faire des ventes, ça se saurait… 😒) : les bases vu dans le paragraphe précédent, mais aussi les 8 points suivants.

 

#1 Une page d’accueil avec plusieurs entrées

Deux faits pour expliquer l’importance de ce premier point :

  • Les internautes ont des façons de rechercher diverses.
  • Vous devez leur permettre d’accéder facilement à vos articles pour qu’ils passent commande.

L’accès à vos produits doit donc se faire de différentes manières : barre de recherche, catégories, styles, typologiesZalando.be a choisi 4 portes d’entrées : par typologie (homme, femme, enfant), par barre de recherche, par catégorie (vêtements, chaussures…) et par marques.

 

#2 Plusieurs photos par produit

L’intérêt de l’e-commerce est à la fois son inconvénient : les acheteurs ne se déplacent pas en magasin. Vous devez donc les rassurer en leur montrant vos produits sous toutes les coutures. Ils pourront ainsi se projeter au mieux sur le choix d’un modèle, d’une texture etc. Investir dans votre site e-commerce pour qu’il vous rapporte, c’est aussi investir dans des photos professionnelles et des fiches descriptives bien renseignées. Sur son site, Le colonel moutarde a même opté pour un affichage dynamique des photos au survol de la souris, c’est moderne et esthétique.

 

#3 Un bouton « ajouter au panier » bien visible

Oui, c’est évident. Non, ça n’est pas un détail. Ce bouton est un call-to-action primordial, donc il est doit être identifiable de manière très nette. Pour autant, il ne s’agit pas de brusquer l’internaute : ici le terme utilisé est « ajouter au panier » et non pas « acheter » pour ne pas paraître trop oppressant.

 

#4 Des garanties clairement affichées

Service client, modalité de livraison et de retour, paiement sécurisé… Ces termes, vous les voyez souvent, hé bien c’est à juste titre : le client doit être assuré de ne prendre aucun risque en passant commande chez vous. Sur Zalando.be, ils apparaissent tout en haut du site, en premier.

 

#5 Un numéro de téléphone et/ou un chat

Encore une fois, il s’agit de rassurer votre futur client. Il s’apprête à acheter en ligne, donc il doit être en possession de toutes les informations.  Un numéro de SAV (après ou avant vente) ou un chat y contribuent clairement. La bonne idée ? Avoir un chat qui connecte directement à votre page Facebook, comme sur Ugo & Co : ça rassure, et même si l’internaute n’achète pas, il peut devenir un follower.

 

Le bon vieux numéro de téléphone (local) est aussi efficace.

 

#6 Une preuve sociale

Quand vous passez devant la vitrine d’un restaurant et que vous apercevez des gens qui y mangent, tout sourire, ça vous rassure, et vous poussez la porte du resto. Votre site e-commerce sera 100% digital, donc vous devez trouver d’autres moyens de rassurer vos futurs clients. La preuve sociale en est une (bonne). Il s’agit de mettre en avant les avis de vos clients pour rassurer les prochains.

Cela vous permettra plusieurs choses :

  • entretenir une relation avec vos clients (en leur demandant à chaque achat, de laisser leur avis)
  • et faire preuve d’authenticité et de transparence.

Comment obtenir des avis ? Partez du principe que vos clients sont 1) très occupés 2) feignants. C’est donc à vous de les solliciter. Après chaque livraison, prévoyez d’envoyer un petit email automatique, s’ils ne l’ouvrent pas, envoyez-en un second. Si vous utilisez un chat bot sur Messenger, vous pouvez également vous en servir pour demander de déposer un avis. Et comme l’être humain est vénal, n’ayez pas peur de mettre en place quelques incitations : un cadeau ou une remise au prochain achat pour tous ceux qui donneront leur avis. Concernant les avis négatifs : prenez les comme des opportunités pour prendre la parole. Concrètement ? N’effacez pas les commentaires négatifs (sauf les spams ou les haters bien sûr), mais répondez-y de manière argumentée et objective.

Dans cet exemple du site Darty, les avis clients font partie intégrante de la fiche produit. Il poussent même la preuve social jusqu’à mettre en place un système de questions/réponses entre internautes.

 

       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

#7 Des contenus au travers d’un call-to-action

L’idée ici est d’inciter les internautes à faire leur shopping chez vous. Pour y parvenir ? Donnez-leur une raison de le faire :

  • Inscrivez-vous à la newsletter et recevez un code promo de -15% (exemple avec Zalando ci-dessous)
  • Commandez vos chaussures aujourd’hui et recevez en cadeau un porte-monnaie vintage de la marque Xxx
  • En achetant ces moules en silicone, vous recevrez gratuitement notre livre de recettes ‘Le grand manuel du pâtissier’

Dites à vos internautes quoi faire et proposez leur quelque chose qu’ils n’auront pas en commandant sur un site concurrent.

 

#8 Une page de commande simplifiée

Comme vous aurez soigneusement installé Google Analytics sur votre site, vous pourrez voir les comportements des internautes sur vos pages. Et le constat est souvent le suivant : la dernière étape, celle de passer commande, est souvent la plus sensible. Les 2/3 des produits mis en panier n’aboutissent pas. Pour limiter les abandons, vous pouvez regrouper tout le processus de paiement sur une seule page :

  • nom, adresse, mode de livraison, numéro de carte bancaire
  • récapitulatif de la commande
  • photos des produits commandés

Bien évidemment je ne vous conseille pas d’adopter des méthodes filous en ajoutant des frais cachés en last minute en bas de page. Mettez plutôt en avant les moyens de contacter le service client et les horaires où ce dernier est joignable. Ainsi, si un internaute frileux vous appelle ou vous contacte sur Messenger, vous aurez une autre chance pour le convaincre d’acheter.

 

 

Ces 8 bonnes pratiques ne sont pas anodines. Oubliées, bâclées ou mal appliquées, elles représentent alors les erreurs les plus courantes en matière d’e-commerce…

 

 

 

🎯 Votre communication ? Je peux m’en occuper et vous apporter des clients, jetez-donc un œil .

💁‍ Concrètement ? Voici des exemples de ce que j’ai fait pour mes clients ici.

 

« Woh cet article est intéressant, je vais le partager ! »

Share on facebook
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp